Partir à l’étranger

Partir à l'étranger

Une expérience à l’international, quelle qu’elle soit, est une expérience par nature enrichissante. Son but est d'améliorer l’aptitude à apprendre ensemble au sein d’équipes multiculturelles, à renforcer la confiance en soi, à inculquer les facultés d'adaptation nécessaires pour intégrer le monde professionnel. Enfin, elle développe les capacités linguistiques.

Expérience de vie à l'étranger : une obligation pour les étudiants ingénieurs

Dans le contexte actuel de mondialisation, un ingénieur se doit nécessairement d'être en mesure de travailler à l'international. Dans cette optique, tous les étudiants de l'ENSIIE doivent avoir justifié d'une expérience de vie à l'étranger de 2 mois minimum pour l'obtention de leur diplôme. L’internationalisation du cursus peut se faire selon différentes modalités :

- un stage dans une entreprise/un laboratoire basé à l'étranger
- un séjour humanitaire (voir association étudiante HUMANIIE)
- un séjour linguistique
- un contrat de travail (dans le domaine de l'informatique mais aussi dans tout autre domaine)
- un VIE (Volontariat International en Entreprise)
- un séjour académique

Ces différents types de séjour devront être justifiés par une attestation ou contrat de travail impérativement signé et tamponné par l'organisme d'accueil.

Attention: l’obligation d'expérience de vie à l'étranger ne concerne que les étudiants de nationalité française.

Séjour académique : un vaste choix de partenariats

L'ENSIIE offrent aux étudiants la possibilité d’effectuer un semestre ou plus à l'étranger. Pour encourager cette mobilité, l’ENSIIE a mis en place des coopérations privilégiées avec des établissements d’enseignement supérieur étrangers.

Où partir ?

La mobilité permet de valider le cursus suivi dans l'établissement partenaire soit par la reconnaissance des crédits ECTS (ex: programme Erasmus+) soit par l'obtention d'un double-diplôme.
Les départs s'effectuent à partir du S3 : le S1, S2 et stage de 1ère année doivent être impérativement validées.

Les candidatures (fiche de vœux) seront sélectionnées en fonction des notes et du dossier académique de l'étudiant mais aussi au regard de la cohérence du projet. Le nombre de places disponibles dans le programme demandé sera également déterminant.

Financer son départ : les aides à la mobilité internationale

Le Service des Relations Internationales peut vous aider à financer votre séjour d’étude ou votre stage à l’étranger à travers différents dispositifs :

L’aide à la mobilité internationale du Ministère de l’Enseignement Supérieur (CROUS)
Dispositif réservé aux boursiers du gouvernement français
Montant : 400€/mois sur 1 à 6 mois maximum

L'aide à la mobilité internationale de la région Ile-de-France
Aide destinée à tous les étudiants dont le quotient familial est inférieur à 19 190€ (revenu brut global divisé par le nombre de parts figurant sur l’avis d’imposition)
Montant : de 250 à 450€/mois sur 2 à 6 mois maximum

L’allocation Erasmus de la Commission Européenne
Allocation destinée aux étudiants effectuant une mobilité en Europe (séjour académique via accord Erasmus + ou stage en Europe)
Montant : mobilité étude 170€ à 270€/mois sur 2 à 6 mois maximum
mobilité stage 320€ à 420€/mois sur 2 à 6 mois maximum

Certains départements/communes proposent des aides à la mobilité non gérées par le SRI. Nous vous invitons à vous renseigner directement auprès de ces organismes.

Les bourses de mobilité font l’objet d’appels à candidatures qui donnent lieu à une commission de sélection. Elle attribue les aides en fonction des budgets disponibles, du nombre de demandes et selon les critères d'éligibilités des programmes de financement.

Vous voulez en savoir plus ? Téléchargez nos documents

 

Charte Erasmus

FICHE DE VOEUX

 

 

id, nec odio tristique mi, velit, quis felis ut leo